Mes oeuvres


Les nanas ont trouvés leurs musclés


Retour sur le portrait de poupées en noir et blanc, version masculin pour cette série, en couple. 2017

Les masques


De la couleur, du vintage et même du kitsch pour cette nouvelle série. 2017

J'AURAI TA PEAU


Comment travailler le nu sans nous mettre face à la nudité ? Jeu entre peau de bête et peau de l'autre : la poupée nue s'habille de la peau animal (nu aussi !). Entre costume, parure, pelage ou encore mutation. Caractère précieux du pelage par le traitement de la couleur à la peinture à l'huile et au vernis brillant. 2016


PORTRAIT DE POUPEES


Les poupées et autres doudous ont une place toute particulière dans un foyer. Le portrait, à la manière d'un portrait photographique ici peint à l'acrylique en noir et blanc, permet d'immortaliser ses personnes à part entière et d'avoir une place à eux sur les murs de notre maison. 2012 à aujourd'hui

LES PETITES CHOSES


C’est suite à l’installation « en ordre dispersé » , réalisée en 2010 à la faculté d’Arts plastiques de Metz, que cette série de travaux a émergé. L’installation n’existe plus vraiment : certaines poupées ont été vendues ou offertes à des associations d’artistes, pour ainsi acheminer l’idée de la dispersion. Pour celles qui restent, elles ont été agrémentées de boutons et de petites étoffes afin de devenir support d’inspiration dans divers actes de vie sur toile. La poupée, image de l'enfance d'une petite fille est présentée en lien étroit avec le monde féminin adulte au travers de différents sujets : la maternité, la tristesse, le portrait féminin, mais aussi la maladie et l'hystérie. 2012 à aujourd'hui

LES ENFANTS SONT DANS LE JARDIN


A partir d’un souvenir, travail de la toile en jouant sur l’acte et l’accident. Un peu comme l’aquarelle, un travail de mouillé sur mouillé qui traite de la propagande de vie ou encore du jet d’intimité. Œuvre du témoignage, œuvre du souvenir … Et si la présence de la famille inspire et donne envie de vivre et d’exprimer la lumière. 2012 - 2014